CHABOT médiateurs avocats

La Prairie | Longueuil | Montréal Saint-Basile-le-Grand | Châteauguay | Laval | Sherbrooke |
Un seul numéro sans frais 1 844 659-1717

| English

Me Jean-François Chabot, avocat médiateur accrédité

J'ai travaillé comme avocat plaideur, étudié les droits de l’homme en Europe et travaillé en Bosnie-Herzégovine pour l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

J'ai fondé le cabinet en 2009 et depuis, CHABOT, médiateurs-avocats n'a cessé de croître, année après année.

Je suis médiateur accrédité par le Barreau du Québec en matières civiles et commerciales, ainsi qu'en milieu de travail et aux petites créances. Je suis aussi médiateur accrédité en matière familiale.

Médiateur, formateur et coach, je suis appelé à intervenir dans différents milieux de travail au Canada.

Téléphone : 1 844 659-1717

Courriel : chabot@chabotavocats.com

Profil LinkedIn.

Revue de presse

2016-2017

Comment préserver les enfants des conséquences d'un divorce ? - Entrevue radiophonique - 98.5 FM - Émission Isabelle par Isabelle Maréchal - 23 septembre 2016

Au travail ou dans la vie privée,  comment se sortir de l’emprise d’un manipulateur? - Entrevue radiophonique - 98.5 FM - Émission Isabelle par Isabelle Maréchal - 15 novembre 2017

2015-2016

Ai-je les moyens de me séparer? - Entrevue - Lapresse.ca - par Isabelle Ducas - 19 mai 2016.

Bataille épique entre Madonna et son ex! La médiation est-elle la solution pour réussir sa séparation ? - Entrevue radiophonique - 98.5 FM - Émission Isabelle par Marie-Claude Lavallée - 24 mars 2016.

Réglez vos différends grâce à la médiation - Entrevue - Protégez-vous - par Rémi Leroux - Mise en ligne : novembre 2016 / Magazine : janvier 2016.

À 14 ans, un enfant est considéré majeur par le Code civil. Il peut donc travailler et dépenser son argent comme il veut. Avons-nous encore les moyens de jouer notre rôle de parent? - Entrevue radiophonique - 98.5 FM - Émission Isabelle par Isabelle Maréchal - 9 février 2016.

« Maîtres en solutions » - Entrevue radiophonique dans le cadre de la 6e journée québécoise de la médiation familiale en collaboration avec le Barreau du Québec à CIBL Montréal 101,5 FM animée par Stéphanie Gagnon, 3 février 2016

Il faut toujours déclarer ses véritables revenus quand on paie une pension alimentaire. Un père qui a omis de le faire l'a appris à ses dépens. On vous dit ce qui lui est arrivé - 98,5 FM - Émission Isabelle par Isabelle Maréchal - 13 janvier 2016

Janvier : Le mois du divorce. Ici Radio-Canada - Écoutez l'Estrie avec Réjean Blais - 5 janvier 2016

Retraite : sauver les meubles quand vous n'êtes pas prêt, journal Les Affaires, Stéphane Rolland, 17 octobre 2015 

2014-2015

Combien vaut le travail de mère? - Lapresse.ca - par Isabelle Ducas - Publié le 8 juillet 2015

Faillite amoureuse, naufrage budgétaire - Ruineuse rupture - Isabelle Lacasse de Lapresse+ - 15 février 2015

Cinquième journée québécoise de la médiation familiale - Entrevue à la Radio de Radio Canada Québec - Émission de Catherine Lachaussée - 4 février 2015

Journal Le Bulletin de St-André-Avellin - Médiation familiale: un pont dans le chaos - 4 février 2015 

2013-2014

Janvier, un mois difficile pour les couples - Ici Radio-Canada.ca - 15 janvier 2014

Vous êtes séparé. Comment gérez-vous, avec votre ex, la garde partagée des enfants durant les fêtes? - 98,5 fm - Vous le savez maintenant - 24 décembre 2013

Me Marilou Lévesque, avocate médiatrice familiale

J’ai obtenu mon baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke en 2008 et j’ai ensuite effectué mon stage dans un cabinet de Montréal en droit des assurances, avant de venir m’installer sur la rive-sud.

Je suis également titulaire d’un diplôme d’études collégiales en techniques juridiques du Collège Ahuntsic, ce qui me rend très à l’aise avec la procédure devant les tribunaux civils.

Je me suis jointe au cabinet CHABOT, médiateurs-avocats en 2010 afin de prendre en charge les dossiers litigieux du bureau. Je pratique donc principalement en litige familial c’est-à-dire que je traite les cas de divorce, séparation de conjoints de faits, demande de pension alimentaire pour enfants ou pour époux et de garde d’enfants.

S’il vous a été impossible de vous entendre en médiation, par exemple, ou que la communication entre vous et votre ex-conjoint est très difficile ou inexistante, je peux vous représenter devant les tribunaux et/ou servir d’intermédiaire pour en venir à une entente.

Depuis janvier 2015, je fais également de la médiation familiale à notre bureau de St-Basile-le-Grand.

Ce qui me motive par-dessus tout, c’est de vous aider à gérer une période difficile de votre vie. Un dossier judiciaire est une source importante d’anxiété pour la plupart des gens et je me fais un devoir de vous représenter, de vous conseiller et de vous rassurer à travers cette épreuve.

Mon expérience me permet de bien cerner vos besoins, les solutions à mettre en place afin d’y parvenir et de vous référer à des gens compétents dans d’autres domaines de droit, au besoin.

J’occupe actuellement le poste de présidente du conseil d’administration de l’Association du Jeune Barreau de Longueuil, organisme dans lequel je m’implique depuis juin 2015. En parallèle avec mon travail, j’ai également occupé le poste de présidente du conseil d’administration de l'organisme La maison de la famille de la Vallée du Richelieu pour les années 2015-2016 et 2016-2017.  Cet organisme offre du soutien et des outils afin de permettre aux parents et aidants naturels de mieux exercer leur rôle. L'organisme propose des conférences, ateliers, une halte-garderie et des services de soutien diversifiés. Vous pouvez visiter le site internet suivant: www.mfvr.ca.

Je fais également partie du conseil d'administration de l'organisme SOS Félins qui a pour mandat de mettre en place un programme efficace de Capture-Stérilisation-Retour-Maintien dans la communauté, d’offrir aux citoyens les outils nécessaires (formation, cages-trappes, accès à la stérilisation à faible coût) afin de réduire la surpopulation féline. Vous pouvez visiter le site internet suivant: www.sosfelins.com.

Téléphone : 450 482-1720 poste 305

Courriel : marilou.levesque@chabotavocats.com

Me Bruno-Pierre Allard, CRIA, avocat, médiateur accrédité

J'ai obtenu mon baccalauréat en droit à l’Université Laval en 2011. Passionné du droit du travail, je suis également titulaire d'un certificat en relations du travail et Conseiller en relations industrielles agréé (CRIA).

Avant de me joindre au bureau de CHABOT, j'ai effectué mon stage en droit pénal auprès de la direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP), ce qui m'a permis de développer mes habiletés en litige à la Cour. J'ai ensuite décidé de réorienter ma carrière et je fais maintenant partie l'équipe de CHABOT, médiateurs-avocats depuis octobre 2012.

Je me suis spécialisé dans le domaine du droit civil, du travail, ainsi que des relations de travail (contrats individuels de travail, normes du travail, droit de la convention collective, ressources humaines). Je suis également médiateur accrédité en droit civil, commercial, travail ainsi qu'aux petites créances.

Je pratique principalement au bureau de Laval. Je suis disponible pour répondre à vos questions sur mes services par courriel ou par téléphone et ce, sans frais.

Ce qui m'a entraîné à travailler au sein de CHABOT, médiateurs-avocats, c’est mon désir sincère de me dévouer pour la clientèle. Mon ouverture et mon sens de l'écoute à l’endroit des gens aux prises avec des problèmes juridiques font en sorte que je remplis avec passion les mandats qui me sont confiés. 

Pour terminer, c'est avec plaisir que je siège sur le conseil d'administration de l'organisme Vision-Travail Montérégie, et ce depuis le 23 octobre 2014. Cet organisme a but non-lucratif a pour but d'aider à l'employabilité de personnes ayant perdu leur emploi et ayant de la difficulté à se replacer sur le marché du travail. La mission de cet organisme me tient à coeur et rejoint mes intérêts en matière de travail et de ressources humaines. Vous pouvez consulter le site Internet de Vision-Travail.

Téléphone: 450-659-1717 poste 307

Courriel: bruno-pierre.allard@chabotavocats.com

Profil LinkedIn

Me Ariane Somma, avocate

Je suis avocate chez CHABOT médiateurs-avocats depuis 2016. Je pratique principalement en droit de la famille sur la Rive-Nord de Montréal où j’offre divers services professionnels notamment en consultation et en représentation devant les tribunaux.

Avant de compléter la formation professionnelle de l’École du Barreau en 2015, j’ai suivi des études universitaires en anthropologie et sociologie dans l’optique de faire de l’intervention sociale. Aujourd’hui, je combine ces divers domaines afin de vous offrir un service de qualité où votre participation au sein de votre cause serait bienvenue. Je valorise l’approche humaine et crois à une solution personnalisée.

Soucieuse de promouvoir l’accessibilité à la justice, je me suis impliquée dans de nombreux projets communautaires. Entre autres, j’ai eu la chance d’être mandatée par L’A-DROIT en 2014 afin de lancer une étude concernant les gardes en établissement. J’ai aussi été chargée de former et de superviser une équipe d’étudiants Pro Bono afin de réaliser le projet.

Étant passionnée par les méthodes alternatives de règlements des conflits et le droit de la famille, il me fera un plaisir de vous accompagner afin de trouver la solution qui vous est la plus appropriée. Devant les tribunaux, mon professionnalisme, mon calme et ma détermination vous assurons une représentation de qualité.

Téléphone : 1-844-659-1717 poste 322

Courriel: ariane.somma@chabotavocats.com

Profil Linkedin

 

Renée Houde, services administratifs

J’ai une formation en administration de l’école des Hautes Études Commerciales (HEC) suite à quoi j’ai travaillé plus de 15 ans au sein de la fonction publique fédérale.

Je fais partie de l’équipe Chabot, médiateurs-avocats, depuis ses tous débuts, en 2009.

Je m’occupe de l’administration générale du bureau, notamment de la prise des appels et des rendez-vous de médiation pour les médiateurs de nos quatre (4) bureaux, la facturation, les suivis auprès des clients, la gestion des inventaires et de toutes autre tâches reliées au bureau, de près ou de loin.

Mon souci premier est de vous offrir un service à la clientèle accueillant, chaleureux et de vous référer aux professionnels pouvant vous aider.

Laurent Côté, travailleur social, médiateur familial accrédité

Détenteur d’une Maîtrise en service social de l’Université de Sherbrooke, j’ai découvert la médiation lorsque je travaillais pour l’organisme Le Pont, un organisme de justice alternative. J’ai alors eu la chance d’œuvrer en médiation pénale auprès de jeunes contrevenants et de personnes victimes et j’ai aussi travaillé à l’implantation d’un service de médiation sociale à Sherbrooke et au développement de cette pratique au Québec.

La médiation, dans tous ces contextes, de même qu’en médiation familiale,  s’est révélée pour moi le moyen à privilégier afin de régler les différends de manière humaine tout en respectant le cadre légale, mais surtout de répondre aux besoins de chaque personne.

Enseignant au département de Techniques de travail social au Cégep de Sherbrooke depuis 2006, je me suis joint à l’équipe de CHABOT,médiateurs-avocats en 2015. Je pratique au bureau de Sherbrooke et suis très fier de vous proposer des services en médiation familiale qui prennent en compte toutes les sphères de la séparation.

Le plus important pour moi, lors de votre processus de médiation familiale, est que vous puissiez répondre aux besoins de vos enfants pour qu’ils puissent continuer à se développer, grandir et s’épanouir, tout en vous assurant aussi un bien-être comme parent.

Finalement, je siège depuis 2013 sur le conseil d’administration des Cuisines collectives le Blé d’Or qui a pour mission de promouvoir l’autonomie alimentaire et de saines habitudes de vie dans le but d’améliorer la santé et la qualité de vie de la population du territoire sherbrookois. Vous pouvez visiter le site internet à l’adresse suivante : www.lebledor.org.

Téléphone sans frais: 1-844-659-1717 poste 301

Courriel : laurent.cote@chabotavocats.com

Julie Tremblay, travailleuse sociale, médiatrice familiale

J’ai une formation en technique de travail social ainsi qu’un baccalauréat dans le même domaine de l’Université du Québec à Montréal. Je suis aussi détentrice d’une maîtrise en évaluation de programmes de l’École nationale d’administration publique de Montréal. 

Suite à mon premier stage de fin d’études,  j’ai travaillé comme intervenante sociale au Centre d’aide aux victimes d’actes criminels ainsi qu’en maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale.  Ces expériences professionnelles m’ont permis, de connaître les différentes ressources disponibles ainsi que  le fonctionnement du système judiciaire et ce, en y accompagnant les femmes durant les procédures. De plus, à maintes reprises, je suis intervenue en situation de crise et de choc post-traumatique.   Puis, j’ai eu l’opportunité d’intervenir auprès des enfants ainsi que de concevoir et animer un groupe de soutien. J’ai donc acquis des connaissances portant notamment sur les stades de développement,  les conséquences de la séparation ainsi que sur les moyens permettant aux enfants d’exprimer leurs émotions. L’ensemble de ces connaissances me sont utiles en médiation familiale.   

Depuis maintenant plus de 10 ans, je travaille dans le réseau de la santé et des services sociaux. L’une de mes tâches en tant que travailleuse sociale au programme en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et en déficiences physique consiste à évaluer les personnes voulant devenir une ressource d’hébergement.  Je suis donc sensible aux besoins des enfants et des adultes qui présentent des différences et me préoccupe des moyens à mettre en place afin de favoriser une intégration harmonieuse dans leur nouveau milieu de vie.  

Dans ce même travail, je dois m’assurer que l’établissement public et la ressource d’hébergement répondent à leurs obligations respectives.  Lorsque des plaintes sont formulées envers des ressources d’hébergement, je peux être amenée à réaliser des enquêtes administratives. Dans ces situations, j’ai appris à susciter le dialogue entre les personnes impliquées,  à favoriser la conciliation des besoins divergents et à favoriser l’engagement des parties dans la recherche de solutions. J’y vois des liens avec la pratique de  la médiation familiale.   En utilisant ces mêmes approches, je suis intervenue auprès du personnel soignant et des familles dont leurs proches sont hébergés en Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD). Par ailleurs, je continue de réaliser, en pratique privée, des évaluations psychosociales pour l’homologation de mandat de protection et l’ouverture de régime de protection. 

La pratique de la médiation familiale m’est donc apparue comme une suite naturelle dans mon parcours professionnel en tant que travailleuse sociale. Depuis 2015, je m’implique bénévolement au Comité colloque de l’Association de médiation familiale du Québec (AMFQ).

Au sein de l’équipe Chabot, médiateurs et avocats, je propose de vous accompagner dans votre processus de séparation en vous offrant un endroit où vous pourrez prendre des décisions libres et éclairées, tenant compte de votre réalité ainsi que le meilleur intérêt de vos enfants. 

Téléphone: 1 844 659-1717

Courriel: julie.tremblay@chabotavocats.com

Me Julie Benoit-Deschamps, notaire médiatrice familiale

Je suis bachelière en droit auprès de l’Université de Sherbrooke depuis 2009 et j’ai obtenu mon diplôme d’études notariales de l’Université de Montréal en 2010.  Je suis inscrite au Tableau de l’ordre de la Chambre des Notaires du Québec depuis 2011.

 Avant de me joindre à l’équipe de Chabot, médiateurs-avocats, en 2017, j’ai exercé pendant plus de cinq ans au sein d’une étude notariale privée.  Bien que spécialisée en droit de la personne et en médiation familiale, j’y ai pratiqué le droit notarial traditionnel, notamment le droit immobilier, les procédures non contentieuses et le droit successoral. Je suis d’ailleurs accréditée auprès de la Chambre des Notaires du Québec en procédures non contentieuses devant notaire.

 Dès le début de ma carrière, j’ai su que je voulais être médiatrice familiale. J’ai donc été accréditée à ce titre en 2014. Depuis, je me spécialise dans ce champ de pratique, tout en continuant d’exercer en droit notarial traditionnel.

 Je suis membre du conseil d’administration de l’Association de médiation familiale du Québec et je m’implique dans divers comités auprès de cette association.

 Étant une personne de grande écoute et professionnelle, je saurai vous assister au cours de votre séparation ou dans tout autre domaine du notariat pour lequel mes services et conseils pourront vous être utiles.

 

Patricia Boies, psycho-éducatrice médiatrice familiale

Sophie Cardinal, travailleuse sociale et médiatrice familiale

Linda St-Gérard, travailleuse sociale médiatrice familiale

Je suis détentrice d’un certificat en Action communautaire, d’un majeur en Sociologie ainsi que d’un Baccalauréat en Travail social à l’Université de Montréal.

 

J’ai débuté ma carrière en intervention scolaire, auprès de jeunes de milieux défavorisés ayant souvent des troubles graves de comportements. Par la suite, j’ai travaillé dans le Grand Nord du Québec, au Nunavik auprès des communautés Inuits pendant 5 ans, dans les programmes des Services Sociaux et ensuite pour la Protection de la jeunesse, au Centre de Santé Inuulitsivik dans la Baie d’Hudson. Cette riche expérience m’a permis d’œuvrer auprès d’une clientèle vulnérable qui présente de multi-problématiques tant au niveau individuel, familial que sociale.

Suite à ce parcours, je travaille depuis, maintenant 11 ans dans le réseau de Santé et des Services Sociaux. D’abord pour le programme Enfance-Famille-Jeunesse et depuis 6 ans en Santé Mentale jeunesse. Cette spécialisation me permet de travailler avec une approche systémique familiale autant auprès des parents qui vivent des problématiques liées à la santé mentale, mais également avec les enfants qui vivent ces difficultés diagnostiquées ou non. Je m’assure de faire des liens avec tous les systèmes professionnels impliqués auprès des familles, tant les écoles, les organismes communautaires, les hôpitaux, etc., pour assurer leur meilleur fonctionnement social. Ainsi, je soutiens les familles et leurs systèmes en leur offrant du coaching parental, l’enseignement sur les rôles parentaux et la santé mentale, des interventions familiales et individuelles et de l’accompagnement dans leurs démarches. J’ai à cœur de travailler les transactions relationnelles entre parents et enfants afin de maintenir une dynamique familiale de cohésion. En effet, que ce soit auprès de parents qui vivent des difficultés conjugales et familiales ou encore de parents séparés, j’offre des outils afin de mieux vivre leur coparentalité.

J’ai également animé plusieurs groupes de supports pour les parents, dont P.E.D.A.P (‘Programme pour les parents d’enfants défiant l’autorité parentale’) et les groupes de la relation parents-enfants.

De 2013 à 2015, j’ai été engagé par le Cégep Marie-Victorin, afin d’enseigner la technique en Travail Social (Intervention psychosociale en milieu autochtone) aux intervenants communautaires de la Baie d’Hudson qui travaillent pour la DPJ. Cette formation a pour but de permettre aux travailleurs Inuits d’avoir une reconnaissance de leurs acquis qui les mènent à l’obtenir une certification à la fin de leur parcours, en utilisant une approche par compétences. J’offrais aussi de la supervision et du mentorat à ces intervenants et leur équipe de travail.

La médiation familiale m’apparaît comme un parcours logique au niveau professionnel. Mes connaissances en intervention familiale me permettent de soutenir les familles en médiation en tenant compte du stade de développement de leurs enfants, leurs compétences et habiletés parentales, assurer une bonne communication et la résolution de conflits. Ce que je souhaite offrir aux familles par-dessus tout, c’est une écoute active de leurs besoins, tout en assurant le maintien de liens positifs avec leurs enfants, dans le défi que représente la coparentalité.

L’accompagnement que j’offre au sein de l’équipe CHABOT tient compte de toutes les sphères de la réalité de chaque parent dans le meilleur intérêt de leurs enfants, tout au long du processus de médiation familiale. 

Julie Lalonde, travailleuse sociale médiatrice familiale

Anne-Marie Turcotte, travailleuse sociale, médiatrice familiale

Diplômé de l’Uqam en 2002 au Baccalauréat en travail social, j’ai acquis diverses expériences professionnelles qui m’ont permis de développer mon expertise comme travailleuse sociale et d’identifier les contextes d’interventions avec lesquels j’aime travailler.  En 2006, j’ai été embauché par le CISSS de Lanaudière au sein d’une équipe de Suivi intensif dans le milieu.  Cette équipe multidisciplinaire a le mandat de suivre dans la communauté une clientèle ayant des troubles graves et persistants en santé mentale.  Par la création de mesures et de moyens innovateurs, nous visons à développer un plan de traitement individualisé et adapté à une clientèle souffrant majoritairement de schizophrénie et présentant des symptômes résiduels.  Comme travailleuse sociale, mon rôle consiste notamment à accompagner ces personnes vulnérables dans l’exercice de leurs rôles sociaux et dans l’établissement de relations saines avec l’entourage.  Mes aptitudes de médiatrice ont souvent été mises à profit dans ce contexte et j’ai eu à guider ma clientèle vers la résolution de toutes sortes de conflits.  En 2012, je suis devenu coordonnatrice professionnelle pour cette même équipe.  Ainsi, en plus de faire des interventions directes avec la clientèle, j’ai maintenant la responsabilité de superviser l’équipe et d’encadrer les intervenants afin que nos interventions reflètent les meilleures pratiques en santé mentale.

Dans le cadre de mon travail, j’ai développé une expertise en thérapie cognitivo-comportementale et en entretien motivationnel.  Dans ma pratique, je mise beaucoup sur la collaboration avec la clientèle et l’empowerment.  Je crois que chaque personne possède en elle les ressources nécessaires pour surmonter les obstacles et régler les conflits.  Je crois qu’une période de crise peut servir de levier vers quelque chose de mieux lorsque l’aide nécessaire est offerte pour soutenir la personne.  C’est pour cela que la médiation familiale s’est imposée à moi en 2018 comme un choix professionnel incontournable.  Dans mes rencontres de médiation, je souhaite favoriser un climat d’échange afin que des solutions satisfaisantes pour chacun des parties puissent émerger et permettre aux parents de construire la suite de leur vie dans le meilleur intérêt de l’enfant.

Valerie Dionne, T.S.

Après avoir complété une technique de travail social, puis, un BAC dans le même domaine à l’Université du Québec à Montréal, l’essentiel de mon parcours professionnel  s’est déroulé au sein d’organismes  à buts non lucratifs venant en aide aux familles.

Ma vie professionnelle a donc été basée sur l’établissement de relations humaines ainsi que l’actualisation des forces et du potentiel de chacun. Favoriser la communication, de même que des relations saines dans un contexte de vie difficile font parties de mes forces,  ce qui m’a progressivement amené vers  la médiation familiale.

 C’est entourée de l’équipe de Chabots,  médiateurs et avocats que je me propose d’accompagner les familles dans le processus de séparation en leur offrant un espace neutre et confidentiel favorisant la prise de décisions qui tient compte du mieux-être de chacun des membres de la famille. Mes connaissances  des besoins des enfants selon leur âge, de leur développement physique et psychologique ainsi que mes notions sur l’attachement contribueront très certainement à aider les parents en contexte de séparation à prendre en compte le meilleur intérêt de l’enfant. 

Karyne Plante, comptable

J’ai obtenu mon baccalauréat en comptabilité de l’Université de Sherbrooke en 2006 à la suite de quoi j’ai travaillé plus de 10 ans en cabinet comptable où j’ai acquis mon expérience professionnelle en comptabilité.

Je me suis jointe à l’équipe de Chabot en 2017 en tant que contrôleur.

Je m’occupe principalement de la gestion financière allant de la facturation à la gestion des comptes clients et fournisseurs.

Carol-Ann Roy, service administratif

Houa Soufelah, secrétaire juridique

Justine Vinet, technicienne juridique

Kim Marchand-Vaillancourt, technicienne juridique

J’ai terminé ma formation en technique juridique au Cégep Ahuntsic en 2018. Lors de mes études, j’ai fait mon stage au sein du cabinet Chabot, médiateurs-avocats où je poursuis ma pratique depuis.

Au sein du cabinet, j’assiste les professionnels de la rive-sud dans leurs dossiers. Pour ce faire, j’effectue principalement de la rédaction de procédures et de la recherche dans le cadre de la médiation familiale et dans les dossiers litigieux en droit familial.

Je possède de nombreuses années d’expérience dans le service à la clientèle. C’est pourquoi, j’ai le souci de vous offrir un service professionnel de qualité qui sera à la hauteur de vos attentes.

Emma Leclerc, étudiante en droit

Je suis présentement étudiante au baccalauréat en droit à l’Université de Montréal, d’où je graduerai en 2020. Par la suite, je poursuivrai mes études à l’École du Barreau dans le but de pratiquer comme avocate dans divers domaines de droit qui m’intéressent : famille, pénal, responsabilité civile, et bien plus. J’ai entamé ce parcours scolaire en raison de mon désir ardent de justice sociale et de ma volonté de rendre la justice plus accessible aux citoyens. J’occupe d’ailleurs les postes de vice-présidente des comités Pro Bono et Amnistie internationale de la faculté de droit de l’Université de Montréal.

 

Je fais partie de l’équipe de Chabot depuis 2018.

Sophie Lefebvre, juriste

J’ai obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal en 2015. Dans le cadre de mes études, j’ai effectué deux stages qui ont confirmé l’intérêt que je porte à la question de l’accessibilité au droit : l’un à l’aide juridique et l’autre au centre communautaire Projet Genèse (Montréal).

Je détiens également une maitrise en histoire de l’art et j’ai été entrepreneure pendant plus de 8 ans. Ces expériences variées font de moi une personne polyvalente et créative et elles me permettent de trouver des solutions appropriées et personnalisées à chaque cas d’espèce. Dans le cadre de mon travail, j’accorde beaucoup d’importance à l’écoute des besoins des clients et à la précision des informations juridiques que je leur communique.

Ce qui m’a attirée dans le domaine du droit familial est l’aspect humain de la pratique et la nécessité de trouver des solutions viables à long terme qui, dans un contexte de parentalité, tiennent compte en priorité du meilleur intérêt de l’enfant. 

Enfin, au sein de CHABOT, médiateurs-avocats, je suis appelée à travailler de concert avec les médiateurs familiaux, les avocats et les notaires de notre équipe, principalement dans les dossiers de médiation familiale et également dans les dossiers litigieux. J’apporte également mon support dans les dossiers au niveau de la recherche, de la rédaction de procédures et de la relation avec la clientèle.

Membre de l’Association des Parajuristes du Québec (APQ)

Membre de l’association des juristes pour l’avancement de la vie artistique

Téléphone : 1 844 659-1717 poste 324

Courriel: sophie.lefebvre@chabotavocats.com

Courriel : sophie.lefebvre@chabotavocats.com

Améllie Mas, étudiante en droit

J’entame actuellement ma troisième année à la Faculté de droit de l’Université de Montréal.

Je serai donc bachelière en droit en 2019, à la suite de quoi je poursuivrai mon parcours à l’École du Barreau.

J’ai obtenu, en 2016, un diplôme en techniques juridiques du Collège O’Sullivan de Montréal. J’ai depuis eu l’occasion de travailler dans plusieurs domaines, tels le droit commercial, le droit civil et le droit immobilier.

Mon bagage scolaire et professionnel m’a permis d’acquérir des habiletés dans la rédaction, la recherche, l’analyse et l’interaction avec les justiciables. Je mets d’ailleurs celles-ci constamment en pratique lorsque j’assiste les différents intervenants du cabinet en droit familial.

J’ai joint l’équipe de CHABOT, médiateurs-avocats en mai 2018.

Gabriela Gallardo, technicienne juridique

J’ai terminé une formation en techniques juridiques à l’institut TECCART (2015), un baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Québec à Montréal (2010) et un baccalauréat en droit dans mon pays d’origine, le Pérou (2006).

Lors de mes expériences professionnelles et de mon implication communautaire, j’ai mis en place des projets visant la participation citoyenne avec une clientèle de différents âges et origines. L’objectif du projet était de leur fournir des renseignements sur divers enjeux juridiques tels que : les droits des populations vulnérables ou comment contrer la corruption.

J’ai également eu l’occasion de faire des procédures judiciaires et administratives à plusieurs reprises.

Je fais partie de l’équipe de CHABOT, médiateurs-avocats depuis 2015.

In Memoriam

Eugène Houde (1939-2009)

Eugène Houde, CIRC, Président de Formation 2000 Inc. Gestionnaire d’expérience il a écrit 5 livres traitant des émotions en rapport avec l’efficacité.

Il nous a laissé sa définition du Bonheur: "Le Bonheur est l'écart entre mes exigences et la réalisation de mes désirs." Plus cet écart augmente, plus je suis heureux.